LOISIRS - Dualo

  • Lutherie électronique (Loisirs)
  • Dessiner une identité produit pour l'innovation technique

Construire une marque, un projet d'entreprise autour d’un brevet et d’une passion musicale est une aventure unique. NIMOS Design vit, avec cet entrepreneur et son équipe, une aventure humaine historique que nous voulons partager avec vous ... de cette rencontre jusqu'au Janus de l'Industrie 2013.

www.dualo.org

LOISIRS - Dualo

La demande

La jeune entreprise innovante doit créer ses valeurs de marque pour exister.

Construire les valeurs de l’entreprise lorsqu’elles n’existent pas encore, c’est le challenge que nous a fixé le fondateur de l’entreprise lorsque nous démarrons notre collaboration en 2011. Il n’y a pas de cahier des charges de marques, pas d’identité graphique, il n’y a qu’une maquette fonctionnelle, une vision d’avenir et des envies. Ce défi relève du challenge.

Nous nous inscrivons avec conviction dans la démarche de cette nouvelle équipe.

LOISIRS - Dualo

Notre analyse

Un cahier des charges précis est établi en collaboration sur la base de la maquette fonctionnelle réalisée par l’inventeur. Cet entrepreneur souhaite découvrir et apprendre avec nous le processus design. Nous investiguons avec lui des matériaux et des process de fabrication pour la conception du clavier et de l’enveloppe : quels matériaux correspondent le mieux sur le plan technique, ergonomique, sensoriel et visuel aux valeurs de la marque ?

Le but est de rendre l'instrument nomade, pratique comme une guitare et complet comme un synthétiseur.

Il doit être facile à prendre en main, il se porte sur le ventre et doit être léger : tenue sur scène, glissé des doigts, maniabilité.

LOISIRS - Dualo

Le projet

Le design sensoriel a été le fruit d'une longue maturation sur les matériaux des touches et de l'enveloppe tant sur le plan visuel que tactile. Les touches en silicone possèdent un effet peau de pêche pour une sensation glissante et tendre.

"Lors de la phase de conception l'équipe a beaucoup travaillé sur l'aspect du du-touch, le design doit être très épuré à la manière d'un IPAD pour un rendu esthétique et faciliter la prise en main. Les réponses de Frédéric Simon nous ont convaincu et il a su s'adapter aux multiples contraintes technologiques " témoigne Jules Hotrique.

Contrairement à un instrument acoustique, l’instrument électronique n'émet pas de sons. Le but de la démarche design a été de lui donner une âme au travers d'une ergonomie surprenante à découvrir.


Le design a joué un rôle prépondérant dans l’ergonomie de l’instrument et le geste musical, plus précisément sur la partie interaction. Le du-touch ne fait plus qu’un avec le corps en terme de geste musical. Il se caresse, se bouge, se tape, se touche. Malgré des recherches et des itérations pouvant paraître superflues, les temps d’essais ont été sources d’apprentissage. Les tests en direct sur le corps, les nombreux claviers prototypes et la remise en cause permanente des pistes, des signes et des codes instrumentaux ont permis d’aboutir ensemble à donner à cette lutherie éléctronique un nouvel univers.

Par ce projet, nous avons enrichi notre humilité professionnelle. En tant que designer, nous souhaitions une création en rupture forte. Le concept de l’inventeur étant à lui seul une rupture, nous avons donc manipulé les codes matières, couleurs, et formes actuels pour donner un simple et juste «décalage», identifiable comme une nouvelle gestuelle musicale.

Cet instrument a reçu le Janus de l'Industrie 2013.